Tendances dans la saisie de données et la technologie de l'information



L'expert international révèle les tendances qui se dessinent sur le marché européen en termes de capture de données et de technologies de l'information mises en place dans les centres de distribution. Il explique pourquoi le boom de l'utilisation de la RFID n'a pas encore été observé et souligne que malgré les avancées, l'objectif des entreprises est toujours le même: c'est-à-dire réduire les temps de pickeo, des opérations et augmenter la productivité. Il est optimiste quant à ce que l'on appelle le «cloud computing» et explique les nouveautés des sondes optiques telles que Netprobe, qui sert à la capture d'informations en mètres de services publics.

Webpicking.com: Quelles sont les tendances observées en termes de capture de données et de technologie de l'information?

Juan L. Manaute: Logiquement, les progrès sont assez lents. Le boom de la technologie RFID est attendu depuis un certain temps, mais en pratique, il se développe lentement. Aujourd'hui, nous continuons à travailler avec les codes-barres ainsi qu'avec les processus et systèmes des sept dernières années.

Nous pouvons remarquer dans les technologies mobiles appliquées aux forces mobiles et à ce type de solutions technologiques qui sont très prometteuses au niveau français et européen ces dernières années.

Webpicking.com: La RFID ne sera donc pas totalement implantée?

Juan L. Manaute: Dans Logiscenter nous avons deux visions différentes sur le sujet : la première pense que c'est vraiment faisable et peut faire gagner du temps ; la deuxième dit que dans la pratique cela n'arrive pas et qu'elle n'est pas utilisé. Par conséquent, nos renforcements commerciaux et techniques ne sont pas dans le domaine de la RFID, principalement parce que le marché ne l'exige pas et parce qu'ils sont conformes au code-barres. Nous savons tous ce qui se passe avec la RFID. Son succès dépend de la normalisation, c'est-à-dire qu'il est nécessaire que tous les systèmes soient homologués, qu'ils commencent à être utilisés massivement pour que les prix diminuent et que le produit puisse être identifié depuis le point d'origine de la production au consommateur final. A mon avis il n'est pas possible que cela se produise dans les cinq prochaines années.

Par contre, pour le moment une technologie supérieure à la RFID n'est pas à prévoir et je ne vois pas d'organisme capable de conjuguer tous les efforts. Les fabricants ont investi beaucoup d'argent dans les solutions RFID qui ont échoué et jusqu'à présent, on s'attend à ce qu'ils soient rentables.

Webpicking.com: Ces dernières années, la technologie utilisée par les téléphones mobiles a considérablement augmenté. À un certain moment, vous pouvez supprimer la proéminence ou prendre la place des systèmes actuels?

Juan L. Manaute: Ce sont des outils différents et chacun est adapté à un usage. Il est vrai qu'il y a une conversion de la technologie vers les téléphones mobiles mais ces outils sont différents. Au niveau professionnel, il est nécessaire d'avoir un équipement robuste avec des fonctionnalités supérieures aux téléphones ; et d'un autre côté, ils peuvent être efficaces comme outils de consommation.

Nous observons dans les projets que nous réalisons quotidiennement que les entreprises qui essaient d'utiliser des outils grand public à des fins professionnelles finissent par revenir aux terminaux robustes et connus de tous. Vraiment, cette convergence nous ne l'avons pas vue ni dans l'industrie ni dans la logistique.

Webpicking.com: Donc l'idée qu'un opérateur de picking utilise un Blackberry au lieu d'un Handheld (ordinateur de poche) n'est pas possible ?

Juan L. Manaute: Cela n'a jamais été le cas. Dans de très grandes entreprises de logistique, j'ai vu des choses très étranges, par exemple un Blackberry dans un chariot élévateur à fourche, mais elles ne durent jamais à temps. Le vendeur de rue qui est avec un Blackberry, mais le picking doit avoir un Handheld.

Webpicking.com: Le Handheld reste un équipement robuste et inconfortable ou a-t-il été modernisé ?

Juan L. Manaute: Logiquement, le produit ou terminal qui était il y a cinq ans n'est plus le même que maintenant. Le courant intègre de nouvelles fonctionnalités telles que le suivi GPS par exemple. Il existe une gamme variée, de la forme traditionnelle en brique, à une ligne stylisée pour des travaux moins robustes.

Webpicking.com: Dans les centres de distribution, quelles sont les tendances observées en termes de processus ?

Juan L. Manaute: Il se passe la même chose qu’il s’est passé il y a des années. Et cela s’est généralisé. Il n'y a plus de centres de distribution sans automatisation et sans systématisation des processus. Mais fondamentalement, les fonctionnalités restent les mêmes.

Les systèmes que nous appelons maintenant nouveaux, tels que la sélection de voix, ont fonctionné dans certaines entreprises pendant de nombreuses années.

Les plateformesa ontfondamentalement de nos jours nous travaillons sur Windows, mais la fonctionnalité, la technologie et l'objectif restent les mêmes: éviter les erreurs ainsi que réduire les temps de pickeo et d’opérations.

Webpicking.com: Et en termes de technologie, quelles nouvelles choses sont appliquées aux centres de distribution ?

Juan L. Manaute: Notre entreprise ouvre la voie en ce qui concerne les services publics. Une force technique très importante est dédiée à la lecture des compteurs d'eau, d'électricité et de gaz. Cela implique une énorme quantité de travail, car cela implique que les compteurs rapportent automatiquement leur lecture et envoient l'information directement aux centres de réception de données.

Ce que nous avons fait était un processus intermédiaire. Dans certaines entreprises en France, nous mettons en œuvre des dispositifs de lecture optique qui communiquent via Bluetooth avec un ordinateur de poche avec un terminal.

Le personnel qui prendra la lecture ne doit plus utiliser un câble, se connecter à un compteur, le télécharger, facturer des tarifs... mais doit être fait sans fil. De cette façon, vous gagnez en productivité et en économie de travail. Etant les premiers à se munir de ce développement qui n'a pas été mis en production en France, nous avons beaucoup de succès.

Webpicking.com: Dans quelles industries peuvent-ils être appliqués ou sont-ils appliqués?

Juan L. Manaute: Principalement dans les sociétés de distribution d'électricité. De façon massive, ce secteur est l'un des plus importants consommateurs de Handheld puisque chacune des entreprises peut compter jusqu'à 3 000 équipes réparties dans tout le pays. Très peu de sociétés de logistique ont la capacité d'avoir cette quantité mais ils sont avec l'électricité, les plus grands acheteurs potentiels de ce type de produit et de technologie jusqu'à ce que nous arrivions à l'étape de la télémétrie (procédé technique permettant de mesurer la distance séparant les données). Les entreprises ont cet objectif à long terme. Par ailleurs, le pas que nous avons pris avec les zones Bluetooth est une avancée et une très forte croissance de la productivité.

Webpicking.com: Actuellement quels sont les efforts d'une entreprise concernant les développements et les technologies ?

Juan L. Manaute: Sans aucun doute dans la mobilité. Nous travaillons intensivement pour que tous les processus réalisés en dehors de l'entreprise soient technologiquement connectés au centre d'information ou au serveur central pour gagner en productivité. Je suis également convaincu que c'est un peu attaché ou parallèle, mais que cela va créer beaucoup de travail et d'avantages à court terme. Ce sont des solutions de web computing. Tous les processus sont centralisés sur les serveurs et commencent à travailler avec les applications Web qui appartiennent à l'entreprise. C'est l'étape immédiate et cela procurera du travail au cours des trois prochaines années.

A propos de Logiscenter



Né avec la mission d'offrir des solutions qui répondent facilement efficacement et économiquement, aux besoins des clients. Pour cela, ils ont une équipe de professionnels, avec une vaste expérience dans le secteur, prêts à comprendre et à répondre aux besoins d'une entreprise dans tous les domaines liés aux solutions de mobilité.

L'entreprise a une vocation internationale et dispose d'une équipe multiculturelle pour le développement de solutions à l'échelle européenne.

Une entreprise qui recourt à Logiscenter loue une solution, elle ne l'achète pas. C'est une solution utile de la petite entreprise, car à partir de la minute zéro, vous pouvez travailler, c'est une connexion à distance très rapide qui n'a pas besoin d'un investissement dans le Hardware. Il s'agit de la solution complète pour ouvrir une boîte qui soit prête à fonctionner. C'est le chemin qu'empruntent toutes les plus importantes sociétés de logiciels. Je crois, qu'aujourd'hui c'est ce secteur qui génère du travail.