Le code-barres est né depuis 52 ans (1957). Le besoin d’identifier les produits commercialisés dans les magasins de commerce détaillant au début des années 60 se fut ressentir. Cependant l’usage massif de cette technologie s’est développé dans les années 70.

Le code-barres est un symbole basé sur la représentation graphique d'un ensemble de lignes parallèles verticales d'épaisseurs et d'espacements différents. Elles représentent ensemble une certaine information et permettent d'identifier et de différencier chaque produit.

De cette façon, avec l'utilisation de lecteurs de codes-barres il est possible de reconnaître rapidement un article à un point de la chaîne d'approvisionnement et de pouvoir ainsi effectuer des inventaires ou consulter les caractéristiques qui lui sont associées.

Actuellement, les codes-barres, les lecteurs de codes-barres et les terminaux de capture de données portables équipés de lecteurs de codes-barres sont massivement disséminés dans le monde entier et sont utilisés à l'échelle mondiale dans tous les secteurs productifs.

Historique du code-barres


1932 - Wallace Flint fait la première proposition d'automatisation pour les magasins de détail avec des éléments métalliques qui ont adhéré aux produits.
1949 - Joe Woodland et Berny Silver présentent la première proposition du code-barres qu'ils ont appelé "Code Circulaire".
1959 - Girard Feissel présente sa proposition de code chiffré composé de barres.
1960 - Première utilisation du code-barres sur les wagons.
1967 - Le Kroger Store réalise les premiers tests avec le développement d'un lecteur RCA pour codes-barres.
1970 - Un comité de l'industrie de détail aux États-Unis est intégré pour définir un code-barres standard.
1971 - L'utilisation du code Plessey commence dans les bibliothèques européennes.
1973 - Basé sur la proposition d'IBM, le code-barres UPC (Universal Product Code) est accepté et approuvé aux Etats-Unis pour l'identification des produits de détail. Ce code ne stocke que les informations numériques (chiffrées de 0 à 9).
1974 - Le code-barres 39 est développé avec la possibilité de stocker des caractères alphanumériques (chiffrées de 0 à 9, ils sont des caractères alphabétiques de A à Z et quelques caractères spéciaux).
1978 - La Croix-Rouge adopte l'utilisation du code-barres pour le traitement des banques de sang.
1979 - En Europe, le code-barres EAN (European Article Numbering) est accepté et approuvé pour l'identification des produits de consommation. Contrairement à l'UPC adopté aux États-Unis il y a cinq ans, l'EAN envisage la possibilité d'identifier le pays producteur et les États-Unis doivent adopter et s'adapter à ce système à partir de 2005.
1982 - Le ministère américain de la Défense publie la règle LOGMARS 1189 concernant l'utilisation du code-barres dans les applications militaires.
1984 - AIAG publie ses systèmes de représentation et de standards.
1988 - Le HIBCC est publié comme un code-barres standard pour l'industrie de la santé.
1988 - La VICS (Norme volontaire pour l'industrie) est publiée.
1990 - L'un des premiers systèmes de représentation à codes-barres bidimensionnels est annoncé, le PDF 417 (Portable Data File) dont la capacité de stockage peut atteindre jusqu'à 2000 caractères alphanumériques dans un seul code.
1999 - Publication de la norme ANSI pour les étiquettes d'expédition génériques avec applications EDI (Electronic Data Interchange) pour l'échange électronique d'informations.

Le code-barres remplit une fonction principale au sein des entreprises, en identifiant les choses qui circulent, qui sont produites, transformées, reçues ou embarquées, couvrant ainsi avec cette tâche tout ce qui peut être identifié pour garder une trace.
Le code-barres est une technologie qui est présente dans toutes les activités de notre vie quotidienne. Le code-barres est dans le magasin libre-service, est dans la location de films, est dans nos documents d'identification personnels, se trouve dans les cartes d'embarquement de l'avion, est dans les billets pour le théâtre ou le football, est dans les journaux et magazines, est dans les médicaments. Il est partout, et pour les hommes d'affaires, c'est le seul moyen de gérer correctement les entreprises d'aujourd'hui.

Nous ne pouvons pas imaginer effectuer des tâches routinières telles que la levée des stocks, l'enregistrement des marchandises vendues, la réception des marchandises sur une plate-forme ou l'expédition de produits d'exportation sans la présence d'un code-barres imprimé sur les produits. Le fait d'avoir des informations opportunes et fiables permet au personnel concerné de prendre des décisions en temps opportun et d'influencer directement la bonne performance de l'entreprise.

Le code-barres est devenu un outil indispensable dans nos vies. Grâce au code-barres, vous pouvez connaître instantanément l'emplacement d'un colis envoyé par un service de messagerie depuis l'étranger et savoir à l'avance la destination. De la même manière, au moment de la délivrance d'un médicament, on a la certitude de fournir au patient le produit correct. Pour une entreprise manufacturière le fait d'utiliser le code-barres pour identifier le numéro de série de ses produits vous permet de contrôler entre autres les garanties de ceux-ci puisqu'ils peuvent être liés au client qui l'a acquis ainsi que la date d’acquisition.

Il est important de préciser que le code-barres n'est qu'une référence permettant d'identifier le produit auquel il correspond et qu'il est nécessaire d'accéder à une base de données pour obtenir toutes les caractéristiques de la propriété ou de la chose identifiée. Ce type de code-barres est universellement utilisé pour identifier les produits qui sont commercialisés dans les grandes chaînes de vente au détail. Ils sont connus sous le nom de code-barres unidimensionnel.

Types de systèmes de représentation et de codes-barres


  • Code-barres UPC - 12 caractères numériques, présent dans les magasins libre-service
  • Code-barres UPC - 6 caractères numériques, présent dans les magasins libre-service.
  • Code-barres EAN - 13 caractères numériques, présent dans les magasins libre-service.
  • Code-barres EAN - 8 caractères numériques, présent dans les magasins libre-service.
  • Code 39 - longueur variable alphanumérique.
  • Code-barres DUN14 - longueur variable numérique, présent dans les unités d'expédition.
Le système de représentation à utiliser dépendra de l'application dans laquelle elle sera utilisée.
Ce sont des échantillons de codes-barres ou de systèmes de représentation unidimensionnels:
Avec la prolifération des lecteurs de codes-barres, une technologie de lecture d'images (Imager), il est maintenant possible de tirer profit dans un code-barres bidimensionnel de la capacité de stockage qui permet de stocker des quantités d'informations beaucoup plus élevées que celles stockées un code-barres unidimensionnel, ce qui est le cas de la plupart des codes-barres utilisés aujourd'hui dans la plupart des industries. La mise en œuvre du code-barres bidimensionnel se développe rapidement parce que les entreprises réalisent que cette technologie couvre leurs besoins en matière de gestion, d'identification et de suivi de l'information.
Les codes-barres bidimensionnels ont toujours représenté un moyen fiable d'inclure des informations sur les expéditions, les produits, les pièces ou les composants, et constituent généralement une option pratique pour l'identification de petits articles. Ce type de code-barres est également connu sous le nom de fichiers de données portables.

L'un des grands avantages des codes 2D est qu'ils peuvent inclure suffisamment d'informations pour diriger les applications qui n'ont pas besoin d'accéder à la base de données. Par exemple, dans le domaine du service technique, l'utilisateur qui n'a pas accès à la base de données peut lire le code 2D d'une pièce et ainsi obtenir toutes les informations d'identification et de configuration nécessaires pour compléter le travail.

Le système de représentation 2D permet de coder plus de données que les codes-barres 1D de la même taille, et s'il s'agit de la même quantité de données, ils le font dans un espace beaucoup plus petit. Il existe deux catégories principales de systèmes de représentation 2D (empilées et matricielles). La principale différence entre les symboles empilés et les points est la façon dont ils sont codés et lus.

Les systèmes de représentation empilés sont composés de plusieurs rangées de barres linéaires et d'espaces. Ils reçoivent ce nom car ils ressemblent à une série de petits codes-barres linéaires empilés les uns sur les autres. Parmi les systèmes de représentation empilés les plus importantes figurent dans PDF417, Code 16K, Code 49 et dans une nouvelle version de GS1 DataBar, anciennement connue sous le nom de RSS Composite.

Certains lecteurs laser linéaires et certains lecteurs de zone vous permettent de lire des systèmes de représentation empilés, mais tous ne prennent pas en charge les tailles différentes. Les codes matriciels 2D permettent de coder des données dans des éléments géométriques clairs et foncés disposés en grille. La position de chaque élément par rapport au centre constitue une valeur clé du codage. Les systèmes de représentartion matriciels sont principalement utilisés pour le marquage de petites pièces et pour des applications de lecture à grande vitesse.

Par exemple, ces type de systèmes de représentation peuvent être Data Matrix, MaxiCode, Aztec Code, Code One et QR Code.

Les systèmes de représentation matriciels sont décodés en traitant l'image entière pour déterminer la position relative de chaque élément. Les lecteurs laser ne peuvent pas lire les codes matriciels car ils ne voient pas l'intégralité de l'image en une fois. Seuls les lecteurs de zone permettent de lire ce type de codes. Les codes matriciels et le reste peuvent être lus dans n'importe quelle orientation. Il s'agit de l'un des principaux avantages des lecteurs de zone.

Exemples de systèmes de représentation de codes-barres bidimensionnels:
  • Code-barres PDF 417
  • Code-barres DataMatrix
  • Code-barres Aztec
Ce sont des échantillons de code-barres ou des systèmes de représentation à double dimension.

Au début, les codes 1D et 2D ne pouvaient être imprimés que sur des imprimantes spécialisées conçues à cet effet. Aujourd'hui, grâce aux PC, il est relativement facile d'imprimer un code-barres comme ceux mentionnés ci-dessus dans les imprimantes à jet d'encre et les imprimantes laser de bureau, ce qui fait du code-barres le système d'identification automatique le moins cher et le plus accessible du marché.

Le code-barres en tant que déclencheur pour les transactions à distance:

De même, le fait d'avoir un système d'identification des produits et des personnes avec un code-barres à l'intérieur des entreprises et grâce à la technologie de saisie de données à la place des faits, avec l'utilisation de terminaux portables avec lecteur de codes-barres intégré, les opérations de collecte d'informations sont facilitées dans les entrepôts, les plateformes de réception de produits, les magasins de libre-service, les systèmes de transport par messagerie, les hôpitaux, les pharmacies, etc. Résoudre le besoin de capturer des informations à l'endroit précis où l'activité des entreprises est développée en plaçant la technologie dans le lieu où les transactions des entreprises sont générées au moment précis où elles sont réalisées, n'est pas si facile. Dans le passé, les informations saisies sous forme manuelle devaient être transmises aux grands centres de saisie des entreprises avec un certain retard et une infinité d'erreurs générées par la transcription manuelle des données.

Avec l'avènement des communications sans fil locales et ouvertes, il existe maintenant des terminaux portables de capture de données avec lecteurs de codes-barres intégrés qui transmettent les informations lues au moment précis de la lecture, ce qui se traduit par une sécurité et une sûreté efficaces ainsi qu’une opportunité d'affaires pour les entreprises modernes.

Avantages obtenus avec l'utilisation du code-barres



Coût d'impression très bas.

Vitesse dans la capture de l'information.

Suppression totale des erreurs avec une capture manuelle, il y a une erreur moyenne pour chaque 300 caractère capturé alors qu'avec avec un code-barres, l'erreur est réduite à un pour chaque million de caractères capturés.

Un équipement de lecture des prix facile à utiliser et très abordable basé sur des normes mondiales, qui assure une bonne lecture tout au long de la chaîne d'approvisionnement.