etiquetas
Saviez-vous qu'à partir de décembre 2014, vous pourriez enfreindre la loi si vous continuez d'énumérer les allergènes séparés des ingrédients?

En effet, la nouvelle législation européenne stipule qu'à partir du 13 décembre 2014, toute personne qui emballe des produits alimentaires doit indiquer si ces aliments contiennent l'un des 14 allergènes (céréales contenant du gluten, des crustacés, des œufs, du poisson, des arachides, du soja, du lait, des noix, du céleri, de la moutarde, du sésame, du dioxyde de soufre, du houblon et des mollusques) qui doivent désormais figurer sur la liste.

L'objectif de cette législation est de rendre les allergènes plus lisibles et proéminents en matière d'emballage alimentaire, et donc de limiter le nombre de réactions allergiques subies par les consommateurs mal informés.

Nous savons ce que vous pensez. Ce changement de législation est un véritable cauchemar logistique pour votre entreprise. Non seulement vous devrez identifier les 14 allergènes présents dans chacun de vos produits, mais vous devrez aussi combiner automatiquement cette information avec le reste de l'ingrédient du produit et, d'une façon ou d'une autre, faire apparaître cette information avant de l'imprimer sur de nouvelles étiquettes et d’étiqueter de nouveau tous vos stocks.

Mais avec 17 millions d'Européens souffrant d'allergies alimentaires, cette législation est importante et leur mise en place sera certainement bénéfique..

Croyez-le ou non, le changement ne complique pas nécessairement la façon dont vos produits sont emballés.

Pour en savoir plus sur l'évolution de la législation en matière d'étiquetage et de ses répercussions sur vous, cliquez ici.

Source : blogs.zebra.com